“L’Alamblog” devise sur Alcântara Machado

Non content d’avoir semé l’inquiétude dans le petit monde du livre, au printemps dernier, en alertant tout un chacun de l’apparition alors imminente de L’oncle d’Amérique (lire l’épatant billet du 20 avril 2021), Éric Dussert alias le Préfet maritime a eu le bon goût de lire notre édition de Brás, Bexiga et Barra Funda d’António de Alcântara Machado, et il en rend compte derechef sur L’Alamblog, dans la catégorie «Les vrais coupe-faim», ce 24 juillet.

Cet intelligent billet tout plein de rapprochements inspirants se lit par ici, et la conclusion est sans appel : «Les nouvelles du volume, annotées avec gourmandise par le traducteur-éditeur, démontrent qu’on avait tort d’ignorer ce Brás, Bexiga et Barra Funda, informations de São Paulo, une pièce remarquable de la littérature du siècle dernier.»